Le Secret de Veronica Voss

Le jeudi 10 juin 1982, Fassbinder mourait avec, derrière lui, plus de quarante films réalisés en dix années. Sa copieuse filmographie contient du bon et du nettement moins intéressant. Mais Fassbinder restera celui qui a véritablement réveillé le cinéma allemand, et l’homme qui a rendu ses lettres de noblesse à la femme allemande. Maria Braun, Lili Marlen, Lola et cette toute dernière Veronica Vous ! Pour son avant dernier film, réalisé juste avant « Querelle », Fassbinder plonge au cœur du Munich des années 50.Le Secret de Veronica Voss Veronica Voss est un zombie, une ancienne star de la UFA engluée dans la drogue et incapable de faire la différence entre rêve et réalité. Elle vit sa vie comme un rêve qui tourne régulièrement au cauchemar, enfermée dans la nuit de son appartement et de ses souvenirs. Mais le monde extérieur ne la laisse pas en repos. Ses « biens au soleil » intéressent ses fournisseurs de morphine. Sa beauté fragile et inaccessible attire l’amitié et même l’amour. Au cœur d’une lutte entre générosité et cruauté dont elle est l’enjeu, Veronica n’est qu’un fantôme… une paumée à fleur de peau, écorchée vive, pathétique et sublime. Une nouvelle fois, Fassbinder a trouvé au théâtre une actrice sensible et émouvante. Avant « Le secret de Veronica Vous », il lui avait confié un petit rôle dans « Lola, une femme allemande ». Elle s’appelle Rosel Zech. Comme à son habitude, Fassbinder le magicien en fait sa chose, la « starise » et en fait une créature fascinante. Il embellit la femme pour mieux montrer la fragilité du personnage. Une nouvelle fois, à travers ce portrait de femme, il raconte un moment privilégié de l’Allemagne contemporaine et dénonce avec virulence une société qui écrase l’individu. « Le secret de Veronica Vous » est le plus sublime et le plus intelligent des mélos !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.